LA ROCHELLE - SECTION : LA COMPOSITION
Découvrez le XV de départ !
MAILLOT COLLECTOR POUR L'INAUGURATION DU HAMEAU
À découvrir en vidéo
INAUGURATION DU HAMEAU : UN FINAL GRANDIOSE
Avec un somptueux show laser, son et pyrotechnique de renommée internationale !
Le 2 décembre, les Tambours du Bronx vont faire vibrer le Hameau
Le célèbre groupe de percussionnistes se produira à l'occasion de l'inauguration du Hameau
 

Découvrez le résumé vidéo du match : 

 

Logo_ST_bichromie_cercle_rouge_CMJN.png

Stade Toulousain

10 slash score20

Mi-temps : 7/17

ttt.png

Section

b845a3b62d6c6fd57efc21cb7942c418.png Essai : 1 

Perez (21e)

Transformation : 1

Flood (22e)  

Pénalité : 1

Flood (42e)

 

Le XV de départ

et les remplacements :

1. Steenkamp puis Kakovin (51e)

2. Ghiraldini puis Marchand (51e)

3. Johnston puis Van Dyk (64e)

4. Lamboley

5. Tekori

6. Dysautoir (cap)

7. Faasalele puis Camara (51e)

8. Galan puis Talalelei Gray (69e)



9. Marques puis Bezy (51e)

10. Flood puis Mcalister (67e)



11. Kunatani

12. Fritz

13. Perez

14. Bonneval

15. Médard 

 

b845a3b62d6c6fd57efc21cb7942c418.png Essais : 2

Bianchin (3e), Fumat (25e)

Transformations : 2

Slade (4e, 26e)  

Pénalités : 2

Slade (40e, 78e)

Carton jaune :

Mowen (13e)

 

Le XV de départ

et les remplacements : 

1. Mackintosh puis Hurou (62e)

2. Bianchin puis Lespiaucq (20e)

3. Hamadache puis Charlet (60e)

4. Pierre (cap)

5 Tutaia puis Metz (51e)

6. Mowen puis Butler  (51e)

7. Dougall puis Coughlan (64e)

8. Armitage puis Tomas (80e)



9. Daubagna

10. Slade



11. Ratuvou

12. Votu

13. Fumat

14. Dupichot

15. Malié

 

 

Ils la voulaient tant, qu'ils l'ont eue ! Quelle victoire, non, quel triomphe ! Un succès d'autant plus beau qu'il est mérité, par notre Section qui depuis trois semaines préparait à merveille son déplacement. A Ernest-Wallon, on a entendu chanter les supporters, un public palois aussi beau et enthousiaste que son équipe sur le terrain. Et une heure après le coup de sifflet final, ils chantaient encore à la porte des vesitaires !

Combien de placages réussis ? 100, 1000 peut-être tant on a vu nos Vert et Blanc se jeter sur chaque Toulousain tentant un geste, un crochet. Une défense de fer, base du succès, 20-10. Le troisième à l'extérieur après ceux obtenus à Grenoble et Bordeaux-Bègles. Le quatrième face à un poids lourd du Top 14 après ceux contre le Racing 92, Clermont et Montpellier !

Nos Palois, admirables de complicité et de lucidité, d'une parfaite harmonie technique et tactique, ont su jouer, aussi. Pour prendre le score, dès la 3e minute par Thomas Bianchin. Pour le conforter par Julien Fumat. "Juju" qui n'oubliera jamais son grand retour en Top 14. La Section a fait la course en tête, n'a jamais lâché, a su enforcer le clou quand il le fallait. 

Point de Smith dépendance. Sans Jale Vatubua, sans le métronome Tom Taylor, la Section a réalisé ce samedi une prouesse qui n'a rien d'un exploit. L'exploit est rare, unique. Les victoires, les plus belles, notre Section sait les enchaîner ! Mais laissons les acteurs s'expliquer...

Charly Malié : "Quand en début de saison, on n'a pas eu trop de chance, on a refusé de tomber dans un jeu restrictif. On a toujours cru en nos systèmes, en notre jeu. Et à Toulouse, on récolte les fruits de tout notre travail. Il fallait que le collectif prenne conscience de ses qualités, de son potentiel. Voilà, c'est fait. Et on peut continuer à rêver..."

"Quand on est entré sur le terrain, on ne s'est pas posé de questions. On était là pour gagner ! Même sans Conrad, Jale ni Tom, notre collectif répond parfaitement aux exigences des entraîneurs. Et quand je vois la communion avec notre public, c'était une soirée magique ! Oui, on peut rêver à de grandes et belles choses. Mais il faut gagner les deux prochains matchs, au Hameau contre Lyon et Grenoble. Si on en perd un, cela n'aura servi à rien de gagner à Toulouse !"

 

Julien Pierre : " Une victoire à l'extérieur a toujours un bon goût. Une victoire à Toulouse est encore meilleure ! On avait cette victoire dans un coin de la tête depuis trois semaines, à chaque entraînement. Par notre défense, on a su faire déjouer le Stade. On a su rivaliser en conquête. De toute façon, on savait que le succès passait par une très grosse défense. C'est aussi ça la rugby, savoir défendre, s'y filer. Les belles équipes se construisent dans ces moments-là, douloureux mais si bons au final. C'est magnifique !"

"Malgré ce succès, on va rester les pieds sur terre. On va continuer à construire. On ne pense à rien d'autre que le prochain match. La 6e place ? Ne brûlons pas les étapes ! Bon, si on peut aller la chercher on ne va pas se gêner. On a l'effectif pour. On l'a prouvé."

 

Fred Manca : "Je comprends les joueurs qui parlent d'un rêve. Gagner à Toulouse est tellement rare. Ca représente tellement de choses... Bravo aux joueurs, bravo à notre public, extraordinaire. Le groupe était prêt au combat, prêt à défendre dans un match où l'on savait qu'on aurait sans doute peu de ballons. On avait mis l'accent sur la défense depuis trois semaines, encore fallait-il tenir 80 minutes. On a titularisé Sean Dougal pour ça, pour avoir d'entrée un plaqueur qui prend bas. Notre réorganisation en 3e ligne est due à cette stratégie. Mais ne parlons pas de Top 6. La seule actualité, ce sont les vacances que les gars méritent grandement. Après, on ne va rien changer à notre fonctionnement : match après match. Lyon le 12 février, puis Grenoble... Quant au jeu derrière, j'ai toujours dit qu'on disposait de 19 garçons capables d'intégrer l'équipe à n'importe quel moment. On a joué pour la première fois sans Conrad, Jale ni Tom. Et vous voyez le résultat !" 

partenaire majeur